fbpx

Auto-tour – Les plus beaux chateaux de la loire

Des séjours en toute liberté sans groupes ni guides, voyagez autrement et l’esprit léger !

close

Réserver votre séjour

Sélectionnez les prestations que vous souhaitez puis cliquer sur ajouter au panier. De la, merci de compléter le formulaire d’inscription pour que nous puissions organiser votre voyage

Tarif de groupe (5 et +) et CE, merci de nous contacter

Contact
Effacer
  • Eco
  • Hébergement 1/2 pension
  • Hôtel tout confort ou 2 étoiles
  • Standard
  • Hébergements en hôtels 2 étoiles
  • Dîners du terroir selon description
  • Confort
  • Hébergements en hôtels 3 étoiles
  • Dîners gourmets selon description

Total

J 1
Jour 1 – Les châteaux de Blois, Chambord et Cheverny
Blois, implanté sur un promontoire surplombant la Loire, le château réunit autour d’une même cour, quatre ailes de quatre époques et styles différents, véritable panorama de l’architecture Française. Chambord, merveille d’élégance, le château est situé au cœur d’une vaste réserve forestière naturelle. Chef-d’œuvre de la Renaissance française, Chambord représente une prouesse architecturale inégalée par ses dimensions et son fameux escalier centrale à double révolution. Cheverny. Figurant au rang des plus beaux châteaux de la Loire, Cheverny est édifié au début du 17ème siècle par le Comte Henri Hurault ; et appartient toujours à ses descendants. Sa façade du plus pur style Louis XIII en pierre blanche de Bourré est décorée de sculptures à l’antique. Il abrite une remarquable collection de meubles, tapisseries et tableaux de maîtres
J 2
Jour 2 – Visite des Château de Chaumont, Chenonceau et de la ville d’Amboise
Chaumont sur Loire, dominant la vallée de la Loire, cette ancienne place forte est reconstruite à la fin du 15ème siècle. Au 19ème siècle, le château est embelli par les princes de Broglie qui y ajoutent les écuries et le parc. Chenonceau, « château des Dames » pour l’histoire de France, il est élevé au 16ème siècle à l’emplacement d’un ancien château fort et d’un moulin fortifié dont seul le donjon est conservé. En 1547, Henri II en fait don à sa favorite Diane de Poitiers. A la mort du roi, il est repris par Catherine de Médicis qui n’a de cesse de l’agrandir et de l’embellir. Chenonceau n’est pas seulement remarquable par son architecture et son histoire, mais aussi par la richesse de ses collections : mobilier Renaissance, important ensemble de tapisseries des XVIème et XVIIème siècles et nombreux tableaux de Maîtres. Amboise est une ville riche en histoire et monuments. Rattaché à la couronne dès 1431, le château d’Amboise, élevé aux 15 et 16ème siècles sur l’ordre de Charles VII, Louis XII et François 1er, est l’un des chefs d’œuvre de l’architecture gothique et Renaissance. Léonard de Vinci repose dans la chapelle St Hubert, bel exemple d’architecture de style gothique flamboyant. Le Clos Lucé Ce joli manoir du 15ème siècle en briques roses et pierres blanches est dédié à la mémoire de Léonard de Vinci qui y séjourna les trois dernières années de sa vie (1516-1519). La Pagode de Chanteloup est le dernier vestige intact du château du Duc de Choiseul ministre de Louis XV. Construite en 1775, dans le goût chinois de l’époque mais dans le plus pur style Louis XVI afin d’éterniser sa reconnaissance envers ses amis illustres l’ayant suivi dans son exil en Touraine
J 3
Jour 3 – Visite des châteaux de Villandry, Azay le Rideau,Ussé et Langeais
Achevé en 1536, Villandry est le dernier grand château Renaissance construit dans le val de Loire. Il s’élève à l’emplacement d’une ancienne forteresse (12ème siècle) dont subsistent les fondations et le donjon. Dans le prolongement du château, remanié au 18ème siècle, se succèdent, dans une parfaite harmonie, les jardins d’ornement, le jardin d’eau, le jardin médiéval et le potager décoratif restaurés au début du siècle et qui aujourd’hui font la renommée de ce château. Bâti sur une île au milieu de l’Indre au début du 16e siècle pour un riche financier de François 1er, le château d’Azay le Rideau est un bijou de l’art Renaissance en vallée de Loire. Les appartements intérieurs sont magnifiquement meublés et abritent une belle collection de tapisseries françaises et flamandes des 16e et 17e siècles. Construit à mi-coteau, à la lisière de la forêt sur les ruines d’une forteresse médiévale du 11ème siècle, le château d’Ussé se dote au 17ème siècle d’une magnifique perspective sur la Loire avec la construction de terrasses conçues par Le Nôtre. A l’intérieur, les appartements royaux aménagés au 18ème siècle conservant un riche mobilier. Le château d’Ussé a inspiré Charles Perrault pour ses contes. Le château de Langeais est une des dernières forteresses royales de la fin du 15e siècle. Il a été construit d’un seul jet, en quatre ou cinq ans, ce qui est rare. Son aspect défensif est évident, tours rondes imposantes, mâchicoulis, meurtrières … mais la façade intérieure annonce déjà la Renaissance. Le parc abrite le plus ancien donjon carré de France, bâtie vers l’an mil. Dans ce château, la collection de tapisseries et de mobilier rassemblée à la fin du XIXème siècle par le dernier propriétaire, évoque la vie quotidienne au Moyen Âge
J 4
Jour 4 – l’abbaye de Fontevraud, Montreuil-Bellay et Chinon
Fondée vers 1101 par Robert d’Arbrissel, Fontevraud fut l’une des abbayes les plus vastes d’Occident. Elle abritait un ordre double, masculin et féminin, et présentait l’originalité d’être dirigée par une femme. L’église abbatiale abrite les superbes gisants polychromes, datant du début du 13e siècle, d’Henri II Plantagenêt et de son épouse Aliénor d’Aquitaine, de leur fils aîné Richard Cœur de Lion et d’Isabelle d’Angoulême. A la Révolution, Fontevraud était l’abbaye la plus riche et la plus puissante du royaume. La ville de Montreuil-Bellay est ceinturée d’imposants remparts construits du XIII au XVIème siècle et percés de six portes dont sont encore en place. Construit au sommet d’un éperon rocheux et dominant la ville, la forteresse conserve le souvenir de Foulques Nerra (10ème siècle) avec ses remparts, ses tours, sa barbacane et sa grande cuisine médiévale. A la Renaissance, les seigneurs d’Harcourt en font une demeure de plaisance et construisent le château neuf. Surplombant la ville, la forteresse de Chinon commencée au Xe siècle évoque l’époque où l’histoire de la France et celle de l’Angleterre était intimement mêlée : la Cour d’Henri II Plantagenêt et d’Aliénor d’Aquitaine s’y établit au XIIe siècle. Philippe Auguste, vainqueur de Jean sans Terre, occupe la place en 1205 et y fait édifier le donjon de Coudray. Le château, meublé et orné de tapisseries, abrite le musée Jeanne d’Arc en hommage à la rencontre en 1429 entre la Pucelle et le futur Charles VII
J 5
Jour 5 – Saumur et Angers
Quelque soit la route que vous emprunterez pour vous rendre à Saumur, c’est son château surplombant la vallée de la Loire que vous apercevrez en premier. Le duc d’Anjou fait édifier, dans la seconde moitié du 14ème siècle, un château de plaisance sur la base d’une ancienne forteresse bâtie Avec ses larges fenêtres, ses créneaux ornés de fleurs de lys, son escalier d’honneur aux baies ouvragées, le château de Saumur est un des rares exemples conserves de l’architecture civile princière de la fin du Moyen Age. La ville d’Angers s’étend de part et d’autre du Maine et possède un très riche patrimoine architectural. Nous vous recommandons de visiter, le château et sa fameuse « tenture de l’Apocalypse », chef d’œuvre de la tapisserie réalisée à la fin du 14ème siècle. Enorme forteresse de 25000m2 flanquée de 17 tours et percée de deux portes, le château d’Angers se dresse sur un promontoire rocheux, ancien site gallo-romain, dominant la Maine. A partir de 1360, de nouveaux bâtiments furent édifiés au sein de la forteresse : le Logis Royal, la chapelle, le châtelet La Tenture de l’Apocalypse, monumental tapisserie, décor à usage princier, commandée en 1375 par Louis 1er d’Anjou, témoigne de cette époque brillante. D’une composition spatiale claire et agréable, elle illustre le texte de l’Apocalypse en 6 pièces et 74 tableaux dans une alternance de fonds rouges et bleus. D’une longueur exceptionnelle (103 m conservés), elle est exposée dans le château d’Angers dans un espace dont la muséographie a été conçue pour elle. Visitez de la vieille ville, qui abrite de nombreux édifices dont la cathédrale St Maurice
J 1
Jour 1 – Les châteaux de Blois, Chambord et Cheverny
Blois, implanté sur un promontoire surplombant la Loire, le château réunit autour d’une même cour, quatre ailes de quatre époques et styles différents, véritable panorama de l’architecture Française. Chambord, merveille d’élégance, le château est situé au cœur d’une vaste réserve forestière naturelle. Chef-d’œuvre de la Renaissance française, Chambord représente une prouesse architecturale inégalée par ses dimensions et son fameux escalier centrale à double révolution. Cheverny. Figurant au rang des plus beaux châteaux de la Loire, Cheverny est édifié au début du 17ème siècle par le Comte Henri Hurault ; et appartient toujours à ses descendants. Sa façade du plus pur style Louis XIII en pierre blanche de Bourré est décorée de sculptures à l’antique. Il abrite une remarquable collection de meubles, tapisseries et tableaux de maîtres.
J 2
Jour 2 – Visite des Château de Chaumont, Chenonceau et de la ville d’Amboise
Chaumont sur Loire, dominant la vallée de la Loire, cette ancienne place forte est reconstruite à la fin du 15ème siècle. Au 19ème siècle, le château est embelli par les princes de Broglie qui y ajoutent les écuries et le parc. Chenonceau, « château des Dames » pour l’histoire de France, il est élevé au 16ème siècle à l’emplacement d’un ancien château fort et d’un moulin fortifié dont seul le donjon est conservé. En 1547, Henri II en fait don à sa favorite Diane de Poitiers. A la mort du roi, il est repris par Catherine de Médicis qui n’a de cesse de l’agrandir et de l’embellir. Chenonceau n’est pas seulement remarquable par son architecture et son histoire, mais aussi par la richesse de ses collections : mobilier Renaissance, important ensemble de tapisseries des XVIème et XVIIème siècles et nombreux tableaux de Maîtres. Amboise est une ville riche en histoire et monuments. Rattaché à la couronne dès 1431, le château d’Amboise, élevé aux 15 et 16ème siècles sur l’ordre de Charles VII, Louis XII et François 1er, est l’un des chefs d’œuvre de l’architecture gothique et Renaissance. Léonard de Vinci repose dans la chapelle St Hubert, bel exemple d’architecture de style gothique flamboyant. Le Clos Lucé Ce joli manoir du 15ème siècle en briques roses et pierres blanches est dédié à la mémoire de Léonard de Vinci qui y séjourna les trois dernières années de sa vie (1516-1519). La Pagode de Chanteloup est le dernier vestige intact du château du Duc de Choiseul ministre de Louis XV. Construite en 1775, dans le goût chinois de l’époque mais dans le plus pur style Louis XVI afin d’éterniser sa reconnaissance envers ses amis illustres l’ayant suivi dans son exil en Touraine
J 3
Jour 3 – Visite des châteaux de Villandry, Azay le Rideau,Ussé et Langeais
Achevé en 1536, Villandry est le dernier grand château Renaissance construit dans le val de Loire. Il s’élève à l’emplacement d’une ancienne forteresse (12ème siècle) dont subsistent les fondations et le donjon. Dans le prolongement du château, remanié au 18ème siècle, se succèdent, dans une parfaite harmonie, les jardins d’ornement, le jardin d’eau, le jardin médiéval et le potager décoratif restaurés au début du siècle et qui aujourd’hui font la renommée de ce château. Bâti sur une île au milieu de l’Indre au début du 16e siècle pour un riche financier de François 1er, le château d’Azay le Rideau est un bijou de l’art Renaissance en vallée de Loire. Les appartements intérieurs sont magnifiquement meublés et abritent une belle collection de tapisseries françaises et flamandes des 16e et 17e siècles. Construit à mi-coteau, à la lisière de la forêt sur les ruines d’une forteresse médiévale du 11ème siècle, le château d’Ussé se dote au 17ème siècle d’une magnifique perspective sur la Loire avec la construction de terrasses conçues par Le Nôtre. A l’intérieur, les appartements royaux aménagés au 18ème siècle conservant un riche mobilier. Le château d’Ussé a inspiré Charles Perrault pour ses contes. Le château de Langeais est une des dernières forteresses royales de la fin du 15e siècle. Il a été construit d’un seul jet, en quatre ou cinq ans, ce qui est rare. Son aspect défensif est évident, tours rondes imposantes, mâchicoulis, meurtrières … mais la façade intérieure annonce déjà la Renaissance. Le parc abrite le plus ancien donjon carré de France, bâtie vers l’an mil. Dans ce château, la collection de tapisseries et de mobilier rassemblée à la fin du XIXème siècle par le dernier propriétaire, évoque la vie quotidienne au Moyen Âge.
J 4
Jour 4 – l’abbaye de Fontevraud, Montreuil-Bellay et Chinon
Fondée vers 1101 par Robert d’Arbrissel, Fontevraud fut l’une des abbayes les plus vastes d’Occident. Elle abritait un ordre double, masculin et féminin, et présentait l’originalité d’être dirigée par une femme. L’église abbatiale abrite les superbes gisants polychromes, datant du début du 13e siècle, d’Henri II Plantagenêt et de son épouse Aliénor d’Aquitaine, de leur fils aîné Richard Cœur de Lion et d’Isabelle d’Angoulême. A la Révolution, Fontevraud était l’abbaye la plus riche et la plus puissante du royaume. La ville de Montreuil-Bellay est ceinturée d’imposants remparts construits du XIII au XVIème siècle et percés de six portes dont sont encore en place. Construit au sommet d’un éperon rocheux et dominant la ville, la forteresse conserve le souvenir de Foulques Nerra (10ème siècle) avec ses remparts, ses tours, sa barbacane et sa grande cuisine médiévale. A la Renaissance, les seigneurs d’Harcourt en font une demeure de plaisance et construisent le château neuf. Surplombant la ville, la forteresse de Chinon commencée au Xe siècle évoque l’époque où l’histoire de la France et celle de l’Angleterre était intimement mêlée : la Cour d’Henri II Plantagenêt et d’Aliénor d’Aquitaine s’y établit au XIIe siècle. Philippe Auguste, vainqueur de Jean sans Terre, occupe la place en 1205 et y fait édifier le donjon de Coudray. Le château, meublé et orné de tapisseries, abrite le musée Jeanne d’Arc en hommage à la rencontre en 1429 entre la Pucelle et le futur Charles VII
J 5
Jour 5 – Saumur et Angers
Quelque soit la route que vous emprunterez pour vous rendre à Saumur, c’est son château surplombant la vallée de la Loire que vous apercevrez en premier. Le duc d’Anjou fait édifier, dans la seconde moitié du 14ème siècle, un château de plaisance sur la base d’une ancienne forteresse bâtie Avec ses larges fenêtres, ses créneaux ornés de fleurs de lys, son escalier d’honneur aux baies ouvragées, le château de Saumur est un des rares exemples conserves de l’architecture civile princière de la fin du Moyen Age. La ville d’Angers s’étend de part et d’autre du Maine et possède un très riche patrimoine architectural. Nous vous recommandons de visiter, le château et sa fameuse « tenture de l’Apocalypse », chef d’œuvre de la tapisserie réalisée à la fin du 14ème siècle. Enorme forteresse de 25000m2 flanquée de 17 tours et percée de deux portes, le château d’Angers se dresse sur un promontoire rocheux, ancien site gallo-romain, dominant la Maine. A partir de 1360, de nouveaux bâtiments furent édifiés au sein de la forteresse : le Logis Royal, la chapelle, le châtelet La Tenture de l’Apocalypse, monumental tapisserie, décor à usage princier, commandée en 1375 par Louis 1er d’Anjou, témoigne de cette époque brillante. D’une composition spatiale claire et agréable, elle illustre le texte de l’Apocalypse en 6 pièces et 74 tableaux dans une alternance de fonds rouges et bleus. D’une longueur exceptionnelle (103 m conservés), elle est exposée dans le château d’Angers dans un espace dont la muséographie a été conçue pour elle. Visitez de la vieille ville, qui abrite de nombreux édifices dont la cathédrale St Maurice
J 1
Jour 1 – Les châteaux de Blois, Chambord et Cheverny
Blois, implanté sur un promontoire surplombant la Loire, le château réunit autour d’une même cour, quatre ailes de quatre époques et styles différents, véritable panorama de l’architecture Française. Chambord, merveille d’élégance, le château est situé au cœur d’une vaste réserve forestière naturelle. Chef-d’œuvre de la Renaissance française, Chambord représente une prouesse architecturale inégalée par ses dimensions et son fameux escalier centrale à double révolution. Cheverny. Figurant au rang des plus beaux châteaux de la Loire, Cheverny est édifié au début du 17ème siècle par le Comte Henri Hurault ; et appartient toujours à ses descendants. Sa façade du plus pur style Louis XIII en pierre blanche de Bourré est décorée de sculptures à l’antique. Il abrite une remarquable collection de meubles, tapisseries et tableaux de maîtres.
J 2
Jour 2 – Visite des Château de Chaumont, Chenonceau et de la ville d’Amboise
Chaumont sur Loire, dominant la vallée de la Loire, cette ancienne place forte est reconstruite à la fin du 15ème siècle. Au 19ème siècle, le château est embelli par les princes de Broglie qui y ajoutent les écuries et le parc. Chenonceau, « château des Dames » pour l’histoire de France, il est élevé au 16ème siècle à l’emplacement d’un ancien château fort et d’un moulin fortifié dont seul le donjon est conservé. En 1547, Henri II en fait don à sa favorite Diane de Poitiers. A la mort du roi, il est repris par Catherine de Médicis qui n’a de cesse de l’agrandir et de l’embellir. Chenonceau n’est pas seulement remarquable par son architecture et son histoire, mais aussi par la richesse de ses collections : mobilier Renaissance, important ensemble de tapisseries des XVIème et XVIIème siècles et nombreux tableaux de Maîtres. Amboise est une ville riche en histoire et monuments. Rattaché à la couronne dès 1431, le château d’Amboise, élevé aux 15 et 16ème siècles sur l’ordre de Charles VII, Louis XII et François 1er, est l’un des chefs d’œuvre de l’architecture gothique et Renaissance. Léonard de Vinci repose dans la chapelle St Hubert, bel exemple d’architecture de style gothique flamboyant. Le Clos Lucé Ce joli manoir du 15ème siècle en briques roses et pierres blanches est dédié à la mémoire de Léonard de Vinci qui y séjourna les trois dernières années de sa vie (1516-1519). La Pagode de Chanteloup est le dernier vestige intact du château du Duc de Choiseul ministre de Louis XV. Construite en 1775, dans le goût chinois de l’époque mais dans le plus pur style Louis XVI afin d’éterniser sa reconnaissance envers ses amis illustres l’ayant suivi dans son exil en Touraine
J 3
Jour 3 – Visite des châteaux de Villandry, Azay le Rideau,Ussé et Langeais
Achevé en 1536, Villandry est le dernier grand château Renaissance construit dans le val de Loire. Il s’élève à l’emplacement d’une ancienne forteresse (12ème siècle) dont subsistent les fondations et le donjon. Dans le prolongement du château, remanié au 18ème siècle, se succèdent, dans une parfaite harmonie, les jardins d’ornement, le jardin d’eau, le jardin médiéval et le potager décoratif restaurés au début du siècle et qui aujourd’hui font la renommée de ce château. Bâti sur une île au milieu de l’Indre au début du 16e siècle pour un riche financier de François 1er, le château d’Azay le Rideau est un bijou de l’art Renaissance en vallée de Loire. Les appartements intérieurs sont magnifiquement meublés et abritent une belle collection de tapisseries françaises et flamandes des 16e et 17e siècles. Construit à mi-coteau, à la lisière de la forêt sur les ruines d’une forteresse médiévale du 11ème siècle, le château d’Ussé se dote au 17ème siècle d’une magnifique perspective sur la Loire avec la construction de terrasses conçues par Le Nôtre. A l’intérieur, les appartements royaux aménagés au 18ème siècle conservant un riche mobilier. Le château d’Ussé a inspiré Charles Perrault pour ses contes. Le château de Langeais est une des dernières forteresses royales de la fin du 15e siècle. Il a été construit d’un seul jet, en quatre ou cinq ans, ce qui est rare. Son aspect défensif est évident, tours rondes imposantes, mâchicoulis, meurtrières … mais la façade intérieure annonce déjà la Renaissance. Le parc abrite le plus ancien donjon carré de France, bâtie vers l’an mil. Dans ce château, la collection de tapisseries et de mobilier rassemblée à la fin du XIXème siècle par le dernier propriétaire, évoque la vie quotidienne au Moyen Âge.
J 4
Jour 4 – l’abbaye de Fontevraud, Montreuil-Bellay et Chinon
Fondée vers 1101 par Robert d’Arbrissel, Fontevraud fut l’une des abbayes les plus vastes d’Occident. Elle abritait un ordre double, masculin et féminin, et présentait l’originalité d’être dirigée par une femme. L’église abbatiale abrite les superbes gisants polychromes, datant du début du 13e siècle, d’Henri II Plantagenêt et de son épouse Aliénor d’Aquitaine, de leur fils aîné Richard Cœur de Lion et d’Isabelle d’Angoulême. A la Révolution, Fontevraud était l’abbaye la plus riche et la plus puissante du royaume. La ville de Montreuil-Bellay est ceinturée d’imposants remparts construits du XIII au XVIème siècle et percés de six portes dont sont encore en place. Construit au sommet d’un éperon rocheux et dominant la ville, la forteresse conserve le souvenir de Foulques Nerra (10ème siècle) avec ses remparts, ses tours, sa barbacane et sa grande cuisine médiévale. A la Renaissance, les seigneurs d’Harcourt en font une demeure de plaisance et construisent le château neuf. Surplombant la ville, la forteresse de Chinon commencée au Xe siècle évoque l’époque où l’histoire de la France et celle de l’Angleterre était intimement mêlée : la Cour d’Henri II Plantagenêt et d’Aliénor d’Aquitaine s’y établit au XIIe siècle. Philippe Auguste, vainqueur de Jean sans Terre, occupe la place en 1205 et y fait édifier le donjon de Coudray. Le château, meublé et orné de tapisseries, abrite le musée Jeanne d’Arc en hommage à la rencontre en 1429 entre la Pucelle et le futur Charles VII
J 5
Jour 5 – Saumur et Angers
Quelque soit la route que vous emprunterez pour vous rendre à Saumur, c’est son château surplombant la vallée de la Loire que vous apercevrez en premier. Le duc d’Anjou fait édifier, dans la seconde moitié du 14ème siècle, un château de plaisance sur la base d’une ancienne forteresse bâtie Avec ses larges fenêtres, ses créneaux ornés de fleurs de lys, son escalier d’honneur aux baies ouvragées, le château de Saumur est un des rares exemples conserves de l’architecture civile princière de la fin du Moyen Age. La ville d’Angers s’étend de part et d’autre du Maine et possède un très riche patrimoine architectural. Nous vous recommandons de visiter, le château et sa fameuse « tenture de l’Apocalypse », chef d’œuvre de la tapisserie réalisée à la fin du 14ème siècle. Enorme forteresse de 25000m2 flanquée de 17 tours et percée de deux portes, le château d’Angers se dresse sur un promontoire rocheux, ancien site gallo-romain, dominant la Maine. A partir de 1360, de nouveaux bâtiments furent édifiés au sein de la forteresse : le Logis Royal, la chapelle, le châtelet La Tenture de l’Apocalypse, monumental tapisserie, décor à usage princier, commandée en 1375 par Louis 1er d’Anjou, témoigne de cette époque brillante. D’une composition spatiale claire et agréable, elle illustre le texte de l’Apocalypse en 6 pièces et 74 tableaux dans une alternance de fonds rouges et bleus. D’une longueur exceptionnelle (103 m conservés), elle est exposée dans le château d’Angers dans un espace dont la muséographie a été conçue pour elle. Visitez de la vieille ville, qui abrite de nombreux édifices dont la cathédrale St Maurice
Infos pratiques

Sentiers de France vous concocte un séjour clefs en main. Votre seule préoccupation sera de profiter et de randonner.

Détailstarifs

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande de personnalisation !

Nous contacter
Formule
Chambre doubleTarif / Personne
Chambre individuelleTarif / Personne
Randonneur
solitaireTarif / Personne
Standard5 Jours
315 €
470 €
Confort5 Jours
410 €
620 €
Luxe5 Jours
700 €
990 €
GaleriePhoto

Découvrez le circuit "Auto-tour – Les plus beaux chateaux de la loire" comme vous ne le soupçonnez pas

Vous aimerez Aussi

En fonction de vos goûts et de vos envies

Raz et Sizun

Randonnée pédestre indépendante à l'extrême ouest du Finistère sud. Randonnée en toute liberté (pas de groupe, pas de guide) itinérante de Locronan à Douarnenez puis par le sentier côtier jusqu'à Audierne par la réserve du Cap sizun, la pointe du Van, la baie des Trépassés et la pointe du Raz

8 Jours

Niveau
2/4

Mer

À partir de

Séjour de randonnée pédestre – Les chemins de St Jacques de Compostelle – D’Espalion à Cahors

Séjour de randonnée pédestre sur le chemin de Compostelle entre Espalion et Cahors

10 Jours

Niveau
3/4

Saint-Jacques

À partir de

1185€

Randonnée pédestre – Autour de Chantilly et Senlis

Circuit pédestre en Île de France à la découverte de ses châteaux entre Chantilly et Senlis

6 Jours

Niveau
2/4

Campagne

À partir de

910€

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, seddiam nonumy eirmod labore et dolore magna ali.

Voir plus